Accueil Tourisme & Voyage Comprendre l’écriture thaïlandaise : une plongée fascinante dans la culture asiatique

Comprendre l’écriture thaïlandaise : une plongée fascinante dans la culture asiatique

51
0
Comprendre l'écriture thaïlandaise

L’écriture thaïlandaise est un système d’écriture utilisé principalement en Thaïlande, pour transcrire la langue thaï et d’autres langues locales. Ce système a été développé au XIIIe siècle à partir de l’écriture khmer, elle-même issue du système brahmi. Le script thaï, ou อักษรไทย (aksorn thai) en thaï, est un type alphasyllabique, ce qui signifie qu’il utilise des signes combinant des consonnes et des voyelles pour représenter des syllabes.

L’alphasyllabaire thaïlandais : structure et spécificités

L’écriture thaïlandaise comprend plusieurs types de caractères :

  • Consonnes : il y a 44 consonnes (พยัญชนะ, phayanchana) en thaï. Chaque consonne possède une voyelle inhérente, généralement « o » ou « a » selon le contexte.
  • Voyelles : les voyelles (สระ, sara) se combinent aux consonnes pour former des syllabes. Le thaï comporte 28 symboles de voyelles dénotant 18 sons différents.
  • Tons : comme le thaï est une langue tonale, il existe des marques de tons (วรรณยุกต์, wannayuk) qui servent à indiquer les variations de hauteur lors de la prononciation d’un mot. Il y a 4 marques de tons pour représenter 5 tons différents.
  • Chiffres : l’écriture thaï possède également ses propres chiffres (เลขไทย, lek thai).

Du fait de son statut d’alphasyllabaire, l’écriture thaï présente plusieurs particularités :

  • L’absence d’espace entre les mots : les mots sont séparés par un espace dans les textes destinés aux débutants, mais ce n’est pas une caractéristique systématique de l’écriture.
  • Un certain nombre de lettres ont été empruntées à d’autres scripts, comme le sanskrit et le pali, pour transcrire des termes plus spécifiques liés à la religion et à la science.
  • Les signes diacritiques, tels que les marques de tonalité, se placent généralement au-dessus ou en dessous des consonnes qu’ils modifient, tandis que les voyelles peuvent être placées autour des consonnes, selon leur forme.

Apprendre à lire et écrire le thaïlandais : quelques conseils

Se familiariser avec l’écriture thaïlandaise peut sembler intimidant, mais suivre quelques étapes simples permet de faciliter l’apprentissage :

  1. Commencer par les consonnes : maîtriser les 44 lettres de l’alphabet thaï représente un bon point de départ. Il est important de connaître la valeur phonétique des différentes consonnes ainsi que leur nom, qui contient une voyelle et/ou une tonalité caractéristique.
  2. Poursuivre avec les voyelles : une fois les consonnes assimilées, il est plus facile d’aborder les 28 signes de voyelles et leurs sons correspondants.
  3. Aborder les tons : enfin, étudier les marques de tons pour pouvoir différencier les mots dont la prononciation diffère uniquement par le ton utilisé. Les tons sont essentiels pour comprendre la langue thaïe, car deux mots peuvent sembler similaires lorsqu’ils sont écrits mais avoir un sens totalement différent en fonction du ton utilisé.
  4. S’entraîner régulièrement à lire et écrire : comme pour toute langue, la pratique régulière est essentielle pour bien assimiler l’écriture thaïlandaise. Lire des textes simples, tels que ceux destinés aux enfants, ou regarder des vidéos avec sous-titres en thaï peut être très utile pour améliorer sa compréhension.

L’utilisation de l’écriture thaïlandaise dans différents contextes

Dans la vie quotidienne

L’écriture thaïlandaise est omniprésente en Thaïlande, non seulement dans les documents officiels, les livres et les journaux, mais aussi dans la signalisation routière, les publicités et les enseignes de magasins. Pour les étrangers vivant en Thaïlande ou désireux de s’immerger pleinement dans la culture locale, savoir lire et écrire le thaï est donc essentiel pour se déplacer, faire des achats et communiquer avec les habitants.

Dans les domaines religieux, artistique et littéraire

L’écriture thaïlandaise est également utilisée pour transcrire les textes bouddhistes et autres contenus religieux. Les édifices religieux sont souvent ornés de peintures murales ou de manuscrits illustrant des scènes sacrées écrites en thaï. De plus, les poèmes et autres œuvres de la littérature classique thaïlandaise sont écrits dans ce script. Ainsi, comprendre l’écriture thaï permet d’accéder à ces aspects importants de la culture thaïlandaise.

En calligraphie et art du tatouage

La beauté et la complexité de l’écriture thaïlandaise font qu’elle est très prisée dans le domaine de la calligraphie et de l’art du tatouage. Les adeptes de ces arts apprécient particulièrement la richesse des formes et la profondeur symbolique que peut offrir le script thaï.